Jeune et déjà endettée

A peine adulte et déjà en proie aux dettes. Certains jeunes Neuchâtelois se découvrent des arriérés de primes d’assurance maladie à leur majorité, que leurs parents n’ont pas eu les moyens de payer. Il faut savoir que cette dette se reporte sur l’enfant une fois qu’il atteint l’âge adulte.
Caritas Neuchâtel et le Centre social protestant de Neuchâtel font état de 5 cas de ce type mis au jour depuis l’automne dans le canton. Les organisations caritatives y voient un phénomène en augmentation.

Une jeune fille aujourd’hui âgée de 27 ans et que l’on appellera Léa en témoigne. En conflit avec sa mère, divorcée, elle quitte le domicile familial à 18 ans lorsqu’elle est en apprentissage. Un apprentissage qu’elle perd quelques temps après, ce qui la force à retourner auprès de sa mère. Le témoignage de Léa :

Des propos recueillis par Sonia Bernauer Miaz.


Actualisé le