Jeune et déjà endettée (III)

Troisième et dernier volet de notre série consacrée aux jeunes endettés

Des Neuchâtelois se retrouvent, à leur majorité, avec des arriérés de primes d’assurance maladie. Des primes que leurs parents n’ont pas payées, souvent faute de moyens pour le faire. Mais ils ne savent pas toujours que la dette se reporte sur leur enfant une fois que celui-ci atteint sa majorité.

Caritas Neuchâtel et le Centre social protestant de Neuchâtel traitent 5 dossiers de ce type depuis l’automne. Un phénomène qui prend de l’ampleur, selon les organisations caritatives. Et difficile pour ces jeunes adultes d’échapper au poids de cette dette. Isabelle Baume, assistante sociale au CSP :

Un dossier réalisé par Sonia Bernauer Miaz.


Actualisé le