Jeune et déjà endettée (II)

Deuxième volet de notre série consacrée aux jeunes empêtrés dans les dettes. Caritas Neuchâtel et le Centre social protestant de Neuchâtel observent un phénomène qui prend de l’ampleur depuis l’automne. De jeunes Neuchâtelois héritent des arriérés de primes d’assurance maladie impayés par leurs parents, qui n’ont plus les moyens de régler leurs factures. La dette se reporte en effet sur les enfants une fois qu’ils deviennent adultes.

Une jeune fille qu’on appellera Léa, aujourd’hui âgée de 27 ans, avait plus de 40'000 francs de dettes lorsqu’elle avait une vingtaine d’années. Principalement pour des primes d’assurances maladies impayées. Elle a finalement décidé d’affronter la situation et de chercher de l’aide :

Des propos recueillis par Sonia Bernauer Miaz.


Actualisé le