Empoignade autour du 144

 La centrale d'alarme du SIS de la Maladière

Le 144 de la discorde. La gestion du numéro d’urgence continue de diviser l’Etat et les Villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds.

La ministre de la santé veut que les appels soient traités par la centrale du canton de Vaud, alors que les Villes veulent créer une centrale d’alarme pour le 144 et le 118 à Neuchâtel.

On fait le point avec Marie Vuilleumier:


Actualisé le