Drames du rail: un témoignage

Voie ferrée

Les accidents impliquant des personnes et des trains restent rares dans le canton de Neuchâtel. Le drame qui a coûté la vie à un cycliste lundi à Noiraigue, est le premier accident de ce genre à se jouer depuis le début de l’année, sans parler des suicides. De tels événements traumatisent à tout jamais les familles de victimes. Mais aussi les conducteurs de train.

Un jour d’été 2002, celui que nous appellerons Jacques a mortellement happé un cyclomotoriste alors qu’il conduisait son train normalement. La victime, un retraité, a traversé un passage à niveau non-gardé sans se soucier de la présence du convoi.

Douze ans plus tard, Jacques vit avec cette blessure qu’il ne parvient pas à guérir. Son témoignage:

Après ce drame, Jacques a pu reprendre le travail, mais ça n'a pas été facile:

Un sujet proposé par Anabelle Bourquin.


Actualisé le

 

Anciens commentaires

Jess., 2206

24.09.2014 09:29

Merci de parler aussi de cet aspect du sujet, souvent oublié. Mon mari est pilote de locomotive et a également été confronté à cet aspect du travail ... en effet, même des années après, il en est toujours très marqué. Ce témoignage est très similaire à ce qu'il a pu me raconter, je l'y retrouve.