Déconfiture à l'UDC

C'est l'UDC qui s'en tire le plus mal dans les élections cantonales neuchâteloises. Mais ses membres conservent des raisons d'être optimistes

Jean-Charles Legrix interrogé par Sarah Massy et filmé par David Sanchez. Jean-Charles Legrix interrogé par Sarah Massy et filmé par David Sanchez.

Essayé pas pu pour l'UDC. Le parti n’a pas réussi à récupérer le siège d’Yvan Perrin perdu au cours de législature, lors de l’élection au Conseil d’Etat neuchâtelois dimanche.

Les trois candidats, Jean-Charles Legrix, Xavier Challandes et Stefan Moser, terminent au coude à coude de la 9e à la 11e place. C’est loin derrière les cinq ministres sortants qui ont été plébiscités par le peuple. Les précisions de Léonard Reichen:

Les partis ont jusqu’à mardi  midi pour déposer leurs listes en vue d'un éventuel second tour de l’élection au Conseil d’Etat.


Actualisé le