Après le vote, bilan en demi-teinte

Au lendemain de votations cruciales pour l'avenir du canton de Neuchâtel, le Conseil d'Etat, les autorités judiciaires et la presse tirent un bilan contrasté

Le Conseil d'Etat a tenu une conférence de presse à la suite des résultats des votations du 24 septembre. Le Conseil d'Etat a tenu une conférence de presse à la suite des résultats des votations du 24 septembre.

Deux oui et un non. La population neuchâteloise a accepté dimanche à 58% la réforme des institutions. Le report de l’harmonisation des impôts a passé la rampe de justesse par 50,4% des voix. Les Neuchâtelois ont en revanche refusé à 59% la construction du Nouvel Hôtel judiciaire.

Pour le Conseil d’Etat neuchâtelois, le refus du NHOJ illustre les préoccupations de la population neuchâteloise au sujet de la situation financière de l’Etat. Le gouvernement s’est par contre réjoui du oui à la réforme des institutions. Entretien avec le président du gouvernement, Laurent Favre :

Le projet d’hôtel judiciaire à La Chaux-de-Fonds est enterré. La population a clairement refusé en votation la construction du NHOJ dans la ville des Montagnes. Les citoyens ont dit non par 59% des voix. La participation a dépassé les 40%.

Ce projet adopté par le Grand Conseil avait été combattu par un référendum portant près de 9'000 signatures.

Pour le procureur général du canton de Neuchâtel, il faudra remettre l’ouvrage sur le métier. Pierre Aubert :

De son côté, la présidente de la commission administrative des autorités judiciaires le reconnait : il faut trouver des solutions pour que la justice puisse fonctionner. Jeanine de Vries Reilingh :

Entretiens réalisés par Gabriel de Weck.

Les votations neuchâteloises, comme les objets soumis au vote sur le plan fédéral, ont suscité de nombreuses réactions dans la presse. Le Médianaute de Julien Hirt:


Actualisé le