Quand notre rapport à l'alimentation dérape...

morceaux de légumes sur un échiquier

Quand notre rapport à la nourriture dérape, quand manger n’est plus un plaisir mais une prise de tête, on peut trouver de l’aide, par exemple en participant à un groupe de parole. Et justement, un groupe va s’ouvrir à Neuchâtel au mois de mars. Il est mis en place et animé par Florence Authier, diététicienne et Thomas Noyer, psychologue-psychothérapeute. Ils sont les invités de Format A3.

Et nous avons commencé par leur demander si ce duo, diététicienne et psy,  prouve que les problèmes liés à la nourriture ne se résument pas à un calcul de calories:
 

Ne pas être satisfait de son rapport à la nourriture, est-ce le critère pour participer à ce groupe de parole? On retrouve Florence Authier:

Ce groupe de parole débute le 6 mars, il se déroule sur 8 soirées, à raison d'un mercredi soir sur deux. Vous trouvez toutes les informations ci-dessous.


Actualisé le