#Female Pleasure

Affiche du film

Cinq femmes, de cinq cultures différentes, sont les héroïnes du nouveau film de la zurichoise Barbara Miller "#Female Pleasure". Ces cinq femmes militent, avec détermination et humour, pour une sexualité vécue librement dans la joie et le respect mutuel.

Nous avons demandé à la réalisatrice Barbara Miller si le titre n'était pas un peu trompeur, parce qu’il ne s’agit pas ici d’un panorama du plaisir féminin, mais plutôt de démontrer comment le corps des femmes reste soumis au plaisir des hommes. Barbara Miller :

Dans son film, Barbara Miller suit le parcours d'une artiste mangaka japonaise qui risque la prison pour des moulages de son vagin, d'une psychothérapeute d’origine somalienne qui lutte contre l’excision, d'une artiste new-yorkaise juive hassidique victime d’un mariage forcé, d'une activiste indienne et une jeune Suissesse qui a quitté les ordres après avoir été violée par un prêtre.

Parmi les (nombreux) moments forts de ce film, il y a la scène où Leyla Hussein montre ce qu’est l’excision en tranchant dans une vulve en pâte à modeler. Et un homme, en larmes, témoigne de son bouleversement. Le changement, il ne se fera qu’avec les hommes, comme nous le confirme Barbara Miller :

Le film est actuellement à l'affiche du Festival des films du Sud. Et il devrait rester à l'affiche après le festival.

La productrice Melanie Winiger sera présente mercredi 20 mars pour la séance programmée à 20h30 au cinéma Rex à Neuchâtel. Et vous pouvez rencontrer la réalisatrice Barbara Miller lors de la projection du dimanche 24 mars à 18h à Cinémont à Delémont.

 


Actualisé le