Honneur aux femmes

 50 ans de droit de vote des femmes en Suisse

En 2021, la Suisse fête 50 ans de droit de vote des femmes. Les hommes accordaient le droit de vote et d’éligibilité aux femmes au niveau fédéral le 7 février 1971. 

Pendant une semaine, La Matinale de RTN a mis à l'honneur des personnalités féminines.

Retrouvez tous nos sujets en replay sur cette page !

REPLAY

Marianne Ebel, La présidente de la Marche mondiale des femmes, juge que cinquante ans après l’introduction du droit de vote des femmes au niveau fédéral en Suisse, le combat est loin d’être terminé.

Marie-Antoinette Crelier est l’une des pionnières du droit des femmes dans le canton et l’une des premières femmes présidentes du Grand Conseil neuchâtelois. A 90 ans, Marie-Antoinette Crelier garde un souvenir fort du 7 février 1971.

Vos souvenirs

Marie-Luce est venue à votre rencontre… coup d’œil dans le rétro avec un florilège de jolis souvenirs.

Le zapping

Petit zapping avec des sons d’archives croustillants de la SSR et Memoriav, l’association pour la sauvegarde de la mémoire audiovisuelle suisse.

Série spéciale

Pour marquer cet anniversaire, le Musée d’histoire de Berne a mis sur pied une exposition consacrée aux premières politiciennes parvenues à se hisser jusqu’à la capitale. Une exposition pour l’heure fermée au public, Covid oblige, mais que notre correspondante Hélène Jost a tout de même pu découvrir… Nous vous proposons donc une petite visite :

Coup de projecteur sur l’aspect historique de cette votation. Hélène Jost s’est entretenue avec Irène Herrmann, professeure d’histoire transnationale de la Suisse à l’Université de Genève. Premier constat : la Confédération a octroyé très tard la citoyenneté aux femmes. Et c’est en partie dû au fait que les hommes ont pu voter très tôt, sur un modèle démocratique hérité de l’ancien régime et défavorable aux femmes. Les explications d’Irène Herrmann  :

L’une des pionnières qui ont profité de ce nouveau droit  : Ruth Dreifuss. La socialiste genevoise a été en 1993 la deuxième femme à accéder au Conseil fédéral, un peu plus de 4 ans après la démission d’Elisabeth Kopp. Elle se souvient s’être sentie humiliée par la campagne qui avait entouré en 1959 le premier scrutin fédéral sur ce thème. Et pour en arriver au «  oui  » de 1971, beaucoup de choses ont dû changer. Le témoignage de Ruth Dreifuss :

La Verte genevoise Lisa Mazzone est l’une des jeunes femmes qui ont fait leur entrée au Conseil des Etats à l’automne 2019. Connue notamment pour ses combats en faveur des minorités, la sénatrice a aussi expérimenté le fait de concilier maternité et mandat politique fédéral. Pour elle, certaines difficultés rencontrées par les premières élues sous la coupole sont toujours d’actualité :

Pour ce dernier épisode, nous sortons des couloirs du Palais fédéral pour rejoindre la Grève féministe. Les collectifs qui s’étaient formés en vue du 14 juin 2019 sont toujours actifs, et ils continuent de faire entendre leurs revendications politiques, sociales ou économiques. Alors que le pays célèbre l’anniversaire du suffrage féminin, les militantes portent un regard qui n’est pas toujours tendre sur la situation. C’est le cas de Charito Wuillemin, engagée au sein du collectif genevois de la Grève des femmes.

Destin de femme.

Portrait de Katharina Zenhäusern la première femme à avoir voté en Suisse.

Sondage femme-bandeau

Après une semaine de vote, vous avez plébiscité Tilo Frey et Catherine Laubscher.

Tilo Frey

Née en 1923, Tilo Frey devient membre du Parti radical-démocratique.
En 1964, elle élue est au législatif de la ville de Neuchâtel, puis au Grand Conseil  en 1969.
Suite à la votation du 7 février 1971, elle devient, en octobre, la première Neuchâteloise à être élue au Conseil national.

Catherine Laubscher

Ancienne secrétaire régionale du syndicat Unia, région Neuchâtel. 
Catherine Laubscher est la première femme à avoir occupé ce poste en Suisse.
A Neuchâtel, elle fut également la première déléguée à la tête du Bureau cantonal de l'égalité et de la famille.