Volte-face du Conseil d'Etat concernant la CCT Santé 21

Dix mois après l'entrée en vigueur de la convention collective de travail Santé 21, le Conseil ...
Volte-face du Conseil d'Etat concernant la CCT Santé 21

CCT Santé 21 Les salariés soumis à la CCT Santé 21 vont au-devant d'un nouveau combat.

Dix mois après l'entrée en vigueur de la convention collective de travail Santé 21, le Conseil d'Etat neuchâtelois revoit sa position. Il annonce vouloir geler les échelons de salaires pour les années 2014 et 2015 et renégocier une nouvelle CCT.

Le gouvernement estime que les coûts de cette progression salariale prévue par la CCT sont trop élevés pour être supportables. Ils avaient pourtant été ratifiés en décembre 2012 par toutes les parties. L'obligation de rembourser les inégalités salariales du personnel de l’Etablissement hospitalier neuchâtelois que s'est vue imposer le Conseil d'Etat par le Tribunal Fédéral joue un rôle dans cette volte-face. Le gouvernement demande aux salariés soumis à la CCT Santé 21 de faire un effort de deux ans pour pouvoir régler les dettes du passé et préparer l'avenir dans les meilleures conditions.

Du côté des syndicats, cette renégociation est inacceptable. Pour eux, un gel des échelons pour 2014 et 2015 est une aberration et crée une nouvelle inégalité de traitement. Les syndicats estiment que les erreurs du passé qui incombent au Conseil d'Etat n'ont pas à être payées par les salariés actuels.

Une réunion des syndicalistes et du personnel soumis à la CCT santé 21 a lieu mardi 22 octobre dès 19h30 à l'Hôtel des Communes des Geneveys-sur-Coffrane. /rgi

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus