Recours socialiste rejeté

Le Parti socialiste neuchâtelois débouté. La Chancellerie d’Etat rejette le recours du PS et ...
Recours socialiste rejeté

Baptiste Hurni Un sourire un peu jaune pour le président du Parti socialiste neuchâtelois...

Le Parti socialiste neuchâtelois débouté. La Chancellerie d’Etat rejette le recours du PS et de plusieurs électeurs contre le résultat des élections communales du 13 mai.

Dans son argumentation, la Chancellerie précise que la teneur des articles 56 et 26 lettre f de la Loi sur les droits politique est claire : elle ne permet pas à l’électeur de déposer plusieurs listes électorales dans la même enveloppe de vote, même si le nombre total de candidats n’excède pas le nombre de sièges à repourvoir.

La Chancellerie rejette aussi la demande du PS d’invalider l’annulation des bulletins dont les noms avaient été inscrits au verso. En l’occurrence, aucun bulletin n’a été annulé à ce titre. Seuls les noms des candidats inscrits au verso n’ont pas été pris en compte.

Le Parti socialiste neuchâtelois a dix jours pour recourir au Tribunal cantonal.

 

Passer par le Grand Conseil?

Baptiste Hurni, président du PS, dit prendre acte sans surprise de la décision de la Chancellerie. Il  regrette que l'organe de recours soit le même que celui qui a édicté les directives.  Il va consulter la base du parti pour décider de la suite à donner à cette affaire. Baptiste Hurni reste convaincu que cette Loi sur les droits politiques est désuète. Son objectif est de la modifier pour les prochaines élections cantonales.

Si le PS ne fait pas recours, il demandera une modification de cette loi devant le Grand Conseil. /fpa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus