Un professeur neuchâtelois au zénith

Un professeur de l'Université de Neuchâtel, Arvind Shah, retraité de l’alma mater, a obtenu aujourd’hui à Milan le Prix Becquerel en récompense de ses travaux sur les cellules solaires photovoltaïques.
Arvind Shah a découvert notamment un nouveau procédé de dépôt de cellules solaires en couches minces de silicium.
Ses innovations ouvrent la voie à la fabrication de panneaux solaires légers et enroulables, qui peuvent être déposés sur des tuiles ou des façades à la manière d'un mince film plastique. /cr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus