Des réseaux pour les femmes actives

On va plus loin quand on se serre les coudes. C’est le principe des cellules d’entraide. Inspirés d’une idée québécoise, ces groupes réunissent entre 10 et 15 femmes actives dans des domaines professionnels différents. L’occasion pour les membres de s’entraider, de partager leurs expériences et de déployer leur réseau.
 
A Neuchâtel, la cellule Espace libre organise une séance d’information, avec l’objectif de créer un nouveau groupe dans le canton. La soirée a lieu lundi à 18h30 à l’aula de la Haute école de gestion à Neuchâtel. /jhi
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus