Le bilinguisme ne trouve pas assez de défenseurs

Les libéraux neuchâtelois ont échoué dans la promotion d'une initiative cantonale en faveur du bilinguisme à l'école primaire. Le texte n'a pas été déposé à la Chancellerie aujourd’hui, au terme du délai imparti pour la récolte des 4500 signatures requises.

Selon Caroline Gueissaz, présidente du comité d'initiative, l'idée sera reprise par la voie d'une motion parlementaire interpartis.
Les Verts, les radicaux et une partie des socialistes seraient prêts à soutenir la proposition, qui sera présentée au Grand Conseil en avril ou en mai. /cr-ats


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus