Des indemnités pour un journaliste licencié

Licenciement abusif pour un journaliste neuchâtelois.

Le Tribunal fédéral a confirmé une indemnité de 50'000 francs versée au responsable d’un hebdomadaire local. Le rédacteur avait sombré dans la dépression en 2003, après la restructuration de son poste de travail. L’éditeur l’avait finalement licencié au terme de la période légale de protection en période de maladie.

Les juges de Lausanne estiment que l’employé a été traité sans ménagement. Ils confirment le verdict du Tribunal cantonal. Ils n’ont en revanche pas tranché la question du versement éventuel d’indemnités après le licenciement.
Cette partie du dossier est renvoyée à l’instance cantonale. /jhi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus