Boycott à la Faculté des lettres de l’Université de Neuchâtel

La cafétéria de la Faculté des lettres de l'Université de Neuchâtel est boycottée par une partie des étudiants et des professeurs. L'action a commencé ce matin, pour une durée indéterminée. 

Les protestataires s’insurgent contre le licenciement de la doyenne de la cafétéria,  en place depuis 21 ans. Ils estiment qu’elle a été poussée vers la porte par son employeur, Compass Group.
 
Un groupe de soutien, "Action Cafét 08", composé d'étudiants, d'assistants et de professeurs, a mis en place une cafétéria alternative à côté de l'officielle. Il invite tous ceux qui soutiennent l'ancienne employée à venir servir du café et des croissants, afin de boycotter la cafétéria de Compass Group.
 
L'Université de Neuchâtel a essayé de dialoguer avec les différentes parties mais elle ne souhaite pas prendre position. Elle affirme n'être pas compétente pour gérer un conflit entre une entreprise et son employée.
Du côté de Compass Group, on estime avoir mûrement réfléchi avant de licencier cette collaboratrice. L'entreprise ne reviendra pas sur sa décision. /mv

Actualités suivantes

Articles les plus lus