Les métiers de l'industrie horlogère ont la cote

L’horlogerie séduit toujours les jeunes. En 2010, 386 adolescents ont signé un contrat de formation dans l’horlogerie. Soit le même nombre que l’an dernier. A l’autre bout de la filière de formation, 318 titres ont été décernés l’année passée dans la branche, un chiffre en hausse de 18%. Ce qui témoigne de la forte attractivité de la branche, selon la Convention patronale de l’industrie horlogère suisse basée à La Chaux-de-Fonds, qui publie ces chiffres. /aju

Actualités suivantes

Articles les plus lus