Une pétition en faveur des fourmis de la vente

Unia descend dans la rue pour s’opposer à l’élargissement des horaires des magasins dans le canton de Neuchâtel.
Le syndicat transmettra mardi prochain une pétition au président du Grand Conseil, Walter Willener. Cette pétition demande le statu quo, soit une fermeture des magasins à 18h30, alors que le projet du Conseil d’Etat prévoit une prolongation jusqu’à 19 heures.

Appelée à se prononcer sur la nouvelle loi sur la police du commerce et des établissements publics, la droite a déjà annoncé qu’elle demandera une prolongation jusqu’à 20 heures.

La pétition d’Unia comporte quelque 900 signatures. Aujourd’hui, ce sont les Chaux-de-Fonniers qui sont appelés à signer en faveur des "fourmis de la vente, qui ont le sentiment de pédaler dans le vide".
Demain, le syndicat sera à Neuchâtel. /vco


Actualités suivantes

Articles les plus lus