Un nouvel outil pour l'insertion professionnelle

Les autorités neuchâteloises et leurs partenaires industriels, institutionnels et bancaires ont inauguré officiellement ce matin, à Couvet, les nouveaux ateliers d’horlogerie du Centre neuchâtelois d’intégration professionnelle (CNIP).

Issue d'un partenariat public-privé, cette nouvelle structure permet à une trentaine d’adultes peu ou pas qualifiés de se former en horlogerie et en microtechnique.

Pour que le CNIP réponde aux besoins du marché, le Conseil d'Etat neuchâtelois présentera au Grand Conseil un projet de loi les 4 et 5 novembre. Le texte vise une autonomisation partielle du centre d’intégration.
Le Conseil d’Etat demandera aussi au parlement un crédit de 1,6 million de francs destiné à la rénovation du bâtiment du CNIP. /gw...


Actualités suivantes

Articles les plus lus