Les cris de Valérie Garbani

Les cris de Valérie Garbani ont nécessité l’intervention de la police samedi matin au centre-ville de Neuchâtel.

Selon les journaux neuchâtelois, des passants ont été alertés vers 8h par les cris poussés par une femme sur son balcon. La police et l’intéressée ont confirmé qu’il s’agissait bien de la Conseillère communale. Valérie Garbani affirme avoir paniqué après avoir reçu des coups de son compagnon.
La socialiste estime remplir son mandat normalement mais s’engage à démissionner si les problèmes liés à sa vie privée ne sont pas réglés d’ici la fin de l’année. /jj
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus