Pas de tort moral pour une employée exploitée

Une employée exploitée par ses patrons neuchâtelois déboutée par le Tribunal fédéral.

Cette Marocaine demandait une indemnité de 12'000 francs pour tort moral.

Elle s’est occupée des enfants du couple ainsi que des tâches ménagères pendant une année pour la somme de 1'400 francs au total. Elle a alors décidé de rompre son engagement du jour au lendemain.

Le Tribunal cantonal neuchâtelois avait condamné ses patrons à payer 20’900 francs de salaire rétroactif. Mais l’employée estimait qu’elle avait aussi droit à une indemnité pour tord moral. /sm


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus