Premier mai : la crise ne déplace par les foules

Fête du travail dans le canton de Neuchâtel : on attendait la crise comme invitée incontournable, elle a été au centre des discours et des discussions.
 
La crise n’a en revanche pas eu un effet de ralliement particulier sur les travailleurs. La participation aux manifestations du 1er Mai a été sensiblement la même que les années précédentes.
 
Au Locle, la Place du Marché a accueilli quelques 200 personnes. A Neuchâtel, le cortège a été suivi par environ 160 marcheurs. /cw


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus