Position du PEV en vue du 3 avril

Un non et deux oui pour le PEV.

Le Parti évangélique neuchâtelois recommande de refuser la révision de la fiscalité des entreprises, soumises aux électeurs du canton le 3 avril. Il ne s’oppose pas par principe à cette baisse des impôts, mais refuse la politique qui vise selon lui à créer un eldorado fiscal pour des holdings.

En revanche, le PEV accepte l’initiative et le contre-projet sur les structures d’accueil des enfants, avec une préférence au contre-projet. /msa


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus