Rétro 2019 : La chute de Laurent Feuz

Visé par une plainte pénale, le chef des formations post-obligatoires du Canton de Neuchâtel ...
Rétro 2019 : La chute de Laurent Feuz

Visé par une plainte pénale, le chef des formations post-obligatoires du Canton de Neuchâtel a présenté sa démission en mai. Il aurait envoyé des messages à caractère sexuel à un agent se faisant passer pour une adolescente de 14 ans

Laurent Feuz a déclaré avoir agi dans un but scientifique (Photo: archives). Laurent Feuz a déclaré avoir agi dans un but scientifique (Photo: archives).

Notre série de faits marquants 2019 s’arrête aujourd’hui sur une sombre histoire qui n’a pas encore été jugée. En mai, Laurent Feuz chef démissionnaire du service des formations postobligatoires est visé par une enquête du Ministère public neuchâtelois. Il aurait échangé des messages à caractère sexuels avec ce qu’il pensait être une jeune fille mineure âgée de 14 ans ; il s’agissait en fait d’un agent de police sous couverture.

L'analyse de notre journaliste Jan Haesler

Pour l’instant, l’enquête se poursuit. /jha


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus