La permaculture en milieu urbain fait gentiment son nid

Trois habitantes de la ville de Neuchâtel veulent promouvoir ce mode de vie. Elles ont créé ...
La permaculture en milieu urbain fait gentiment son nid

Trois habitantes de la ville de Neuchâtel veulent promouvoir ce mode de vie. Elles ont créé il y a un an le collectif « En bas de chez toi »

Victoria Barras et Ophélie Fankhauser du collectif de permaculture « En bas de chez toi ». Victoria Barras et Ophélie Fankhauser du collectif de permaculture « En bas de chez toi ».

Sur les hauts de la ville de Neuchâtel, à la rue Fontaine-André 34, trois femmes se passionnent pour la permaculture. Victoria Barras, Ophélie et Caroline Fankhauser ont créé, il y a un an, un collectif intitulé « En bas de chez toi ». Encore peu en vogue dans le canton, surtout un milieu urbain, elles veulent promouvoir ce mode de vie.

La permaculture milite pour davantage de respect de l’environnement et vise à concevoir des systèmes, comme des habitats humains ou un potager, qui s’inspirent de l’écologie naturelle et de la tradition. Selon cette méthode, la nature sauvage garde toute sa place, la production agricole se veut durable, l’économie d’énergie en est un principe majeur tout comme le respect de tout être vivant. Elle se concrétise par de nombreux gestes au quotidien, comme, par exemple, se déplacer à vélo, acheter en vrac ou en deuxième main, composter ses déchets organiques ou encore limiter le chauffage de son appartement. Comme premier projet, les trois jeunes femmes se sont lancées dans l’aménagement et la tenue d’un jardin selon la méthode de la permaculture. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus