Centre fédéral des Cernets : le dossier avance

Les aménagements extérieurs du centre fédéral spécifique pour requérants d’asile aux Cernets ...
Centre fédéral des Cernets : le dossier avance

Les aménagements extérieurs du futur centre fédéral spécifique pour requérants d’asile aux Verrières sont mis à l’enquête. La Confédération a par ailleurs organisé une réunion avec les voisins

Les aménagements extérieurs du futur centre fédéral pour requérants d’asile aux Cernets sont mis à l'enquête. Les aménagements extérieurs du futur centre fédéral pour requérants d’asile aux Cernets sont mis à l'enquête.

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le projet de création du centre spécifique pour requérants d’asile que la Confédération compte ouvrir aux Cernets. Les aménagements extérieurs de l’ancien centre sportif situé dans le Val-de-Travers, aux Verrières, font l’objet d’une mise à l’enquête depuis le 13 octobre. Les éventuelles oppositions peuvent être formulées pendant un mois. Des modifications ont été apportées par rapport au projet initial. L’idée de construire une clôture tout autour du bâtiment a été abandonnée au profit d’une clôture partielle qui ne sera pas visible depuis la route. Des arbres doivent être plantés d’un côté et de nouvelles places de parc sont prévues. Les travaux pourraient démarrer au printemps.

Dans tous les cas, le centre qui est destiné à des demandeurs d’asile perturbateurs n’ouvrira pas avant l’automne 2018. La première année, il n’accueillera pas plus de 20 personnes. La situation sera évaluée ensuite mais la capacité d’accueil maximale est fixée à 60 personnes.

 

Voisins réunis

La Confédération a convié la semaine dernière les riverains les plus proches à une réunion. Une trentaine de voisins y ont pris part. Comme lors de la séance d’information publique organisée le 8 novembre 2016, plusieurs personnes ont clairement exprimé leurs réticences et leurs inquiétudes. Les principales préoccupations concernent la sécurité.

 

Conventions en attente

La Commune des Verrières, le Canton de Neuchâtel et la Confédération doivent signer des conventions qui définissent les questions liées à la sécurité, aux programmes d’occupation et aux finances. Le législatif verrisan explique que les discussions sont bien avancées avec Berne. En revanche, il remarque que les choses prennent beaucoup de temps avec le Canton, qui n’a pas encore répondu à la demande de rencontre envoyée en juillet.

La Commune ne déboursera rien pour le centre, elle recevra au contraire une compensation dont le montant doit être précisé. De son côté, la Confédération a décidé de verser 792'000 francs au Canton pour la gestion des centres de Perreux et des Cernets lorsqu’ils seront pleinement opérationnels. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus