Les changements structurels en plaine menacent les alpages suisses

L'estivage ne sera à l'avenir peut-être plus qu'un souvenir. Cette coutume de faire passer le bétail l'été à la montagne est aujourd'hui encore pratiquée par plus de 40% des exploitations agricoles suisses. Mais selon une étude, un éleveur sur deux aimerait y renoncer.Ceux-ci voudraient augmenter la taille de leur exploitation en plaine afin de disposer de suffisamment de fourrage pour ne plus avoir besoin de l'herbe des alpages, selon un communiqué publié mardi par l'Institut fédéral de recherches WSL. Celui-ci se base sur des enquêtes menées auprès de 686 exploitations d'alpage ainsi que 856 exploitations de base qui pratiquent l'estivage et 314 qui ne le pratiquent pas. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

31.07.2009
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.