La gauche demande de voter oui à la libre circulation

"Tant la prospérité de la Suisse que l'efficacité des contrôles antidumping dépendent directement de la libre circulation." Forte de cette conviction, la gauche a appelé les Suisses à voter "oui" le 8 février et à ne pas céder aux sirènes de l'UDC.Le comité rose-vert pour la reconduction de la libre circulation des personnes et son extension à la Roumanie et la Bulgarie est persuadé qu'un rejet dans un mois serait le pire scénario alors que la récession est en train de s'installer. Il fragiliserait à la fois les entreprises helvétiques et l'édifice des accords bilatéraux avec l'Union européenne (UE), en vertu de la "clause guillotine". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.