Indiscrétions médiatiques: l'article 293 ne sera pas supprimé

Les médias qui publient des indiscrétions sur les décisions du gouvernement ou de commissions parlementaires doivent toujours s'attendre à être traînés devant les tribunaux. Le Conseil fédéral est prêt à réviser l'article 293 du code pénal, mais pas à le supprimer.Même si la liberté d'expression revêt une importance capitale, elle n'a pas une portée absolue, se justifie le gouvernement. Il en veut pour preuve une décision de la Cour européenne des droits de l'homme de décembre 2007. La publication par la "SonntagsZeitung" du "rapport stratégique" confidentiel de l'ambassadeur suisse à Washington Carlo Jagmetti en pleine affaire des fonds juifs en déshérence était en cause. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.