Malversations au CHUV: peine avec sursis requise contre le médecin

Le Ministère public a requis une peine globale de deux ans et demi à l'encontre de l'ancien chef du service de neurologie du CHUV qui a détourné 5 millions de francs. Il a réclamé deux ans de peine privative de liberté avec sursis et 180 jours-amende à 1000 francs.Le procureur général du canton de Vaud Eric Cottier a renoncé "du bout des lèvres" à demander une peine privative de liberté supérieure à deux ans de prison. Une telle sanction serait incompatible avec le sursis et aurait de facto renvoyé le neurologue en prison. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.