Les jeunes condamnés pour un crime ne devraient plus être recrutés

Les jeunes Suisses condamnés pour un crime ne devraient plus être recrutés dans l'armée dès janvier. Le Conseil fédéral a décidé vendredi de la mise en vigueur de cette révision de la loi ainsi que des modalités d'exécutions.En cas de condamnation pénale pour crime ou impliquant une privation de liberté, l'armée pourra décider de ne pas recruter un jeune, de l'exclure ou de le dégrader. Cette mesure s'inscrit dans le cadre du tour de vis décidé par le Parlement pour réduire les risques de drames liés à l'usage d'armes militaires. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.