Côte d'Ivoire: des experts de l'ONU parlent d'exécutions sommaires

Les violations des droits de l'homme en Côte d'Ivoire, à la suite de l'élection de fin novembre, pourraient constituer des "crimes contre l'humanité" qui doivent être "sévèrement punis", affirment des experts de l'ONU. Ces derniers évoquent des exécutions sommaires, ainsi que des viols.Les experts onusiens, spécialisés dans les droits de l'homme, se disent "profondémment préoccupés par les violations importantes des droits de l'homme (en Côte d'Ivoire) qui pourraient constituer des crimes contre l'humanité". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.