Lait: le prix de la surproduction pourrait être négocié chaque jour

Le président de l'Union suisse des paysans Hansjörg Walter soutient l'idée d'une bourse du lait. Le prix des quantités produites en trop y serait négocié chaque jour.Les paysans de montagne moins flexibles pourraient toutefois livrer une certaine quantité à un prix fixe. "Un revenu minimal leur serait ainsi garanti", indique le conseiller national UDC dans un entretien au "Tages-Anzeigers". /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

31.07.2009
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.