Affaire Kadhafi: l'expert suisse égratigne la police genevoise

Intervention peu appropriée avec des moyens excessifs, menottage humiliant, appels des autorités fédérales à mettre des gants négligés: dans son rapport, le membre suisse de la commission chargée d'enquêter sur l'affaire Kadhafi épingle la police et la justice genevoises.Daté du 14 décembre, ce document de sept pages du professeur Lucius Caflisch, coprésident de la commission indépendante ad hoc chargée de faire la lumière sur l'arrestation du fils du président libyen en juillet à Genève, conclut qu'aucun acte illégal ne peut être imputé aux forces de l'ordre genevoises. Mais il égratigne durement la police et la justice sur plusieurs points. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.