S'entraîner en altitude ne procure aucun avantage, selon une étude

S'entraîner en altitude n'est pas la panacée, affirme une étude. Au mieux, cela n'apporte aucun avantage. Au pire, cela peut avoir des effets délétères sur le métabolisme du glucose durant l'exercice, ont constaté des chercheurs de l'Université de Lausanne (UNIL).L'équipe du Département de physiologie de l'UNIL s'est penchée sur l'entraînement en situation d'hypoxie - rareté d'oxygène -, mettant à contribution quatorze cyclistes de compétition et triathlètes âgés de 18 à 40 ans. L'hypothèse des scientifiques était que l'hypoxie aurait des effets synergiques avec un entraînement d'endurance, une opinion largement répandue dans les milieux sportifs. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.