Policier abattu: renvoyé de l'armée, le tireur a pu garder son arme

L'homme qui a abattu mardi un policier dans l'Emmental bernois a pu garder son arme d'ordonnance bien qu'il ait été libéré du service en 2007 pour raisons médicales. L'armée a ouvert une enquête pour déterminer les causes de cette omission.En l'occurrence, le retrait de l'arme aurait dû être effectué par les autorités militaires du canton de Berne et par la base logistique de l'armée. Or, l'arme n'a jamais été réclamée au tireur présumé. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.