A1: le policier s'est senti menacé, la partie adverse conteste

Le policier vaudois qui a tué un présumé voleur de voitures dans le tunnel de Sévaz (FR) sur l'A1 a expliqué qu'il s'était senti menacé. Mais à aucun moment la voiture n'a tenté de le heurter, a répliqué Me Jean-Michel Dolivo, avocat de la famille de la victime.L'appointé vaudois est sous le coup d'une enquête pour homicide par négligence ou meurtre par dol éventuel. "L'enquête devra d'abord déterminer si le gendarme a agi dans le cadre de son devoir de fonction et si les faits sont pénalement répréhensibles", a expliqué Me Jacques Michod, l'avocat du policier. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.