Démission de Roland Nef: PS, PDC et PRD jugent ce départ "logique"

La démission de Roland Nef s'inscrit dans la suite logique dans l'affaire déclenchée par les révélations sur la vie privée du chef de l'armée, estiment le PS et le PDC. Le PRD juge également que l'Appenzellois n'avait pas d'autre choix que de partir.Pour le président du PDC Christophe Darbellay, la décision de Roland Nef n'est que "conséquence logique d'un comportement inadmissible pour un chef de l'armée", a-t-il déclaré. Il souhaite maintenant que Samuel Schmid et le Conseil fédéral prennent très rapidement en main cette situation. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.