Suisse accusé d'avoir tagué une rame de métro à Singapour

Un Suisse accusé d'avoir tagué des graffitis sur une rame de métro à Singapour a plaidé coupable devant le tribunal. Ce consultant informatique de 32 ans encourt une peine de prison ou une amende et au moins trois coups de bâton.Arrêté le 25 mai, le ressortissant helvétique se trouvait selon la police en compagnie d'un Britannique lorsqu'il a pénétré illégalement dans la zone interdite d'accès entourée d'une clôture et surmontée de barbelés. Le journal local "Straits Times" croit savoir que le Britannique s'est envolé pour Hong Kong peu après les faits. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.