Un citoyen veut faire toute la lumière sur le pornogate

L’affaire de consultations de sites internet pornographiques au sein de l’Etat jurassien rebondit. Le député CS-POP Christophe Schaffter adresse aujourd’hui une lettre au Parlement jurassien. Il le fait en tant que citoyen. Le Delémontain dénonce les faits qui ont conduit à la surveillance d’employés de l’administration jurassienne et de la justice. Il demande également l’ouverture d’une enquête.
 

Des interrogations sur le respect de la séparation des pouvoirs 

Le citoyen Christophe Schaffter s’interroge sur le respect de la séparation des pouvoirs au sein de l’Etat jurassien et leur indépendance. Il estime très préoccupant que des magistrats aient été placés sous surveillance sans en avoir eu connaissance. Selon ses informations, le Conseil de la magistrature n’en avait pas non plus été informé. Il souhaite que l’enquête détermine qui a autorisé une telle surveillance. Son interrogation porte aussi sur les autres employés de l’administration jurassienne. Christophe Schaffter, avocat de métier, rappelle que la séparation des pouvoirs a pour vocation de protéger la liberté des personnes.
 
 
Des doutes par rapport à l'origine de la surveillance aussi
 
Un autre point sombre est à éclaircir dans cette affaire, selon Christophe Schaffter: c’est l’origine des investigations menés par le Gouvernement jurassien sur le réseau informatique. Le président de l’exécutif, Michel Probst, a affirmé qu’une surcharge de ce réseau est à la source de l’affaire. Mais plusieurs spécialistes du monde informatique consultés par Christophe Schaffter ont écarté cette hypothèse. Le Delémontain en conclut que d’autres raisons ont motivé la surveillance.

D’où la requête du jour: l’ouverture d’une enquête par le Parlement jurassien. Christophe Schaffter se montre déterminé dans sa lettre: il affirme que si le Parlement ne s’estime pas compétent ou décline l’entrée en matière, il s’adressera à une autre autorité, éventuellement la Cour constitutionnelle.  /lb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.