La presse suisse estime que le chef de l'armée ne reviendra pas

La majorité des quotidiens suisses estime mardi que Roland Nef ne reviendra plus à la tête de l'armée après sa suspension. Plusieurs d'entre eux pensent en outre que l'affaire devrait aussi coûter sa place à Samuel Schmid.Quelques journaux réclament clairement le départ du chef de l'armée. Ainsi, pour "Le Matin", "Roland Nef n'est pas une personne digne de diriger l'armée de notre pays. Il doit partir. Le plus vite possible". Le "Blick" est aussi clair: "Nef ne pourra limiter un peu les dégâts qu'il a provoqués qu'en démissionnant rapidement après sa suspension". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.