Police: Vaud souhaite mieux prévenir la délinquance juvénile

La conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro s'inquiète des difficultés à appliquer les accords de Dublin, qui prévoient le renvoi du requérant d'asile dans le premier pays où il a déposé sa demande. Une étude permettra par ailleurs de mieux cibler la prévention de la délinquance juvénile."Nous avons un problème avec un certain nombre de pays signataires des accords de Dublin", a dit mardi Mme de Quattro à l'occasion du bilan criminalité de la police pour 2010. Vaud abrite à Vallorbe un centre d'enregistrement et de procédure et est responsable des réadmissions, vers l'Italie notamment, des requérants déboutés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.