Affaire Kadhafi: de nouveaux chefs d'accusation prêts contre Göldi

Micheline Calmy-Rey a rejeté les reproches quant à un manque de communication avec Hans-Rudolf Merz dans l'affaire Kadhafi. "La coopération lors de l'année présidentielle de M. Merz a été intensive", a-t-elle déclaré. Elle juge toutefois les excuses de son collègue inutiles.Revenant dans "Le Matin Dimanche" sur la libération de Max Göldi, la ministre des affaires étrangères souligne que le doute a régné jusqu'à la dernière minute. "Les choses auraient pu déraper pour un petit détail", note-t-elle. Les Libyens avaient déjà préparé deux nouveaux chefs d'accusation contre l'homme d'affaires suisse au cas où tout ne se serait pas passé comme ils le souhaitaient. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.