Suicide: pas de substance létale sans ordonnance médicale

La Suisse a raison de refuser aux candidats au suicide le droit d'obtenir une substance létale sans ordonnance. La Cour européenne des droits de l'homme confirme un arrêt de principe du Tribunal fédéral (TF), rendu en février 2007.Pour les juges de Strasbourg, "on ne saurait sous-estimer les risques d'abus inhérents à un système facilitant l'accès au suicide assisté". Comme le gouvernement suisse, elle est d'avis que "la restriction d'accès au pentobarbital sert la protection de la santé, la sécurité publique et la prévention d'infractions pénales". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.