Affaire Kadhafi: les clichés de Hannibal Kadhafi ont tout compromis

A six semaines de la fin de l'année, Hans-Rudolf Merz défend sa présidence marquée par l'affaire Kadhafi. Le conseiller fédéral assure n'avoir "rien improvisé". Selon lui, les otages allaient être libérés, mais la publication des clichés de Hannibal Kadhafi a tout compromis.Après l'accord signé avec la Libye cet été "J'étais certain, à ce moment-là, que nous parviendrions à libérer les deux hommes d'affaires suisses", explique Hans-Rudolf Merz dans un entretien au quotidien "Le Temps". "Tout était en place pour leur retour", insiste-t-il dans "Le Matin". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.