L'USS monte au créneau pour défendre les migrants

Discriminés à l'embauche, moins payés, plus rapidement licenciés: les migrants sont les premiers à faire les frais de la crise sur le marché du travail. Forte de ce constat, l'Union syndicale suisse monte au créneau pour défendre leurs droits.Les travailleurs étrangers courent jusqu'à trois fois plus de risque d'être frappés par le chômage ou la pauvreté que leur collègues suisses, ont indiqué à Berne plusieurs membres de l'Union syndicale suisse. Sans parler des discriminations salariales. Se basant sur des chiffres de l'Office fédéral des migrations, l'Union syndicale suisse indique que le salaire moyen d'un étranger est de 4'962 francs alors que son collègue suisse gagne 5'840 francs. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.