Affaire Stern: le procureur démonte la thèse du meurtre passionnel

"Dans ce dossier, on se trouve aux antipodes du meurtre passionnel", a expliqué aux douze jurés de la Cour d'assises de Genève le procureur général Daniel Zappelli. Selon lui, Cécile B. a tué son amant Edouard Stern pour l'argent.Certes, a admis le magistrat dans son réquisitoire, dans cette histoire il y a du sexe. "Mais ce n'est pas à cause du sexe qu'a été tué le banquier français". Edouard Stern avait été découvert mort dans son appartement genevois le 1er mars 2005, vêtu d'une combinaison en latex utilisée dans les milieux sadomasochistes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.