Le risque que Tamoil livre de l'argent au clan Kadhafi existe

L'entreprise pétrolière Tamoil Suisse n'est pas directement visée par les sanctions contre les dirigeants libyens et leurs proches. Mais selon un expert, il existe un risque qu'elle livre, directement ou indirectement, de l'argent à la famille Kadhafi."La plus grande prudence s'impose donc", déclare samedi dans les colonnes de "24heures" et de "La Tribune de Genève" Mark Pieth, président du groupe anticorruption de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). Et de rappeler que le Conseil fédéral a interdit autant les versements directs qu'indirects liés aux personnes physiques figurant sur sa liste libyenne, qui correspond à celle du Conseil de sécurité de l'ONU. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.