Les armées privées profitent d'un vide juridique en Suisse

La Suisse n'a pas de moyen juridique pour contrôler les armées privées qui s'établissent sur son sol, comme vient de le faire la société britannique Aegis à Bâle. Un professeur zurichois demande à la Confédération de créer des bases légales pour réglementer ce domaine.Professeur d'études stratégiques à l'Institut de sciences politiques de l'université de Zurich, Albert Stahel déplore ce vide juridique. "Il n'y a en Suisse aucune instance qui puisse établir des règles pour ce type d'entreprises", a-t-il dit mardi à l'ATS. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.